Author: CollectifAquilegia

Yokai Day

[M/M/humour & fantasy asiatique] A la base, Yokai Day est une série de strips autour de la vie de Shou et Dai, le couple adorable d’un oni et d’un demi-dragon – dont l’un est accessoirement mangeur d’homme, et l’autre accessoirement un tueur.

Yokai Day, cependant, n’est ni noir ni morbide : réalisé dans un style chibi qui permet de superbes expressions faciales, la BD se concentre plutôt sur le quotidien de nos deux héros – qu’ils trouvent un bébé, rencontrent une kami yaoiste ou aident accidentellement à la fuite de deux amoureux. Parallèlement, on suit les mésaventures du vilain frère de Shou et de l’oni qui aurait dû l’épouser, la confrontation hilarante d’un prince et d’un poulpe, bref : l’univers de Yokai Day est gentiment délirant et ses personnes hauts en couleur.

Si vous voulez un aperçu de ce qui vous attend, je vous invite à jeter un œil sur la page de Yokai Day pour être conquis.es à votre tour ! Le volume s’accompagne de dessins bonus, dont des recherches, des aperçus de personnages qui n’apparaissent pas dans l’histoire ou des projets de l’autrice pour sa BD…

En bref : L’autrice de Yokai Day s’amuse et c’est contagieux. Si vous voulez lire quelque chose de drôle et de parfois très chou avec de très jolis dessins, lisez-le et remerciez-moi (et Hell&Bore) ensuite !

Pour le nouvel an, une rétrospective 2018 !

2019 est là, et l’équipe d’Aquilegia vous présente donc ses meilleurs voeux pour cette année nouvelle ! Puissent plein de réussites, de joie, de chocolat et de chouettes lectures vous échoir pour les douze mois à venir (et même tous ceux qui suivent, soyons fous).

Et du coup, puisqu’il est l’heure des nouvelles résolutions, il est aussi l’heure des rétrospectives ! Alors, qu’est-il arrivé à Aquilegia en 2018 ?

Continue reading »

La reproduction des mouettes – Collision –

[M/M, urban fantasy/SF ?] Qu’on me permette un léger reproche à Collision : la couverture et le titre peuvent égarer – heureux égarement pour moi, qui l’avait acheté pour la raison spécieuse que je ne pouvais qu’aimer une BD de Nephyla, fût-ce la tranche de vie peinarde et rigolote qu’annonçait la présentation, et qui me suis retrouvée en réalité avec du vaudou, de la vengeance et des relations imparfaites.

Collision commence très littéralement par une collision – celle qui coûte une jambe à Stéa, jeune danseur plein de promesses qui s’est sacrifié pour sauver un passant. Torturé par la culpabilité, Koffee, l’homme qu’il a sauvé, va tout faire pour lui rendre une vie et un semblant de bonheur…

Si, derrière son côté one-shot, le récit soulève quelques questions qui auront sans doute leur réponse dans un tome ultérieur, Nephyla est une narratrice expérimentée : son trait, extrêmement maîtrisé, nous guide tout naturellement dans l’ambiguïté et l’intimité qui s’installe entre les deux hommes, suggère expertement les sentiments… et, il faut le dire, façonne de jolies scènes de sexe très sensuelles. Les personnages secondaires sont attachants chacun à leur façon (dédicace à l’autrice de romance qui parle aux plantes – et qui obtient des réponses !), et l’univers esquissé est profondément intéressant.

En bref : La reproduction des mouettes – Collision vous propose un excellent moment de lecture. C’est pro, c’est maîtrisé, c’est expressif, c’est un style très personnel et agréable, et les quelques rapidités de narration sont totalement oubliées sous le talent général qui exsude de l’ensemble.

Compte-rendu Y/Con !

La Y/Con est finie ! Nous nous attendions à passer un excellent moment et… ce fut le cas ♥ Le staff, comme à l’ordinaire, se coupait en quatre pour aider chacun.e, les autres exposant.es étaient toujours prêt à partager passion et conseils (… et monnaie, les pièces de un et deux euros s’étant faites rares et taquines pour cette Y/Con…), et les visiteur.ses, comme d’habitude, étaient curieux.ses, passionné.es, et surtout… adorables ! Entre les retours adorables et un sac de vivres qui nous aura bien aidé à survivre (merci encore et toujours à Goldfish !), que dire sinon qu’on ne vous mérite pas (mais restez quand même).

Echanges de photos de chat, de recommandations d’appli, de conseils de lectures, efforts communs pour s’entendre pendant le karaoké (nous sommes de la race qui relève tous les challenges !) : nous avons passé un super moment. Merci pour votre curiosité envers notre nouveauté, Les Contes des Heures Ecarlates, où Lev a d’ailleurs fait ses débuts d’autrice pour notre collectif avec le conte D’algues et de sel – en attendant une sortie rien qu’à elle, bientôt, bientôt ! (selon une valeur peut-être un peu personnelle de bientôt). Merci d’être des gens fabuleux, merci d’être là, merci de nous gonfler de motivation chaque fois qu’on vous croise, bref : merci quinze mille fois et on se revoit en 2019 !

 

— Sen